Il est de 110 millions en 2004, soit jusqu'à 540 000 voyageurs par jour de semaine, soit 20 000 voyageurs par sens à chaque heure de pointe[42]. Après une courte interstation de seulement 290 mètres, la ligne 13 dessert la station La Fourche, de configuration particulière à deux niveaux. Toutefois, la fréquentation croissante de la ligne le samedi après-midi conduit IDFM à réduire l'intervalle entre deux trains sur le tronçon central de 3 minutes (fréquence qui était étale de 8 h et 20 h) à 2 minutes et 15 secondes entre 16 h et 20 h à compter de janvier 2018[39]. Mais on décide finalement de construire cette antenne comme une ligne indépendante, qui se voit elle-même ajouter un embranchement vers la porte de Clichy. Quelques agents sont par ailleurs détachés pour la durée du service afin d'assurer les relèves de caisses. Le tablier est large de 10,38 mètres et composé d'un caisson de béton précontraint. le cHoIX de la dIVIsIon VolumétrIque 3.1 les dIFFérents tYpes d’emprIses nécessaIres au proJet le plan parcellaire fait état des emprises du projet sur les propriétés impactées. Le 26 février 1911, la Compagnie du Nord-Sud met en service la première section de cette ligne, entre Saint-Lazare, La Fourche et Porte de Saint-Ouen. La ligne 14 est initialement desservie par des trains de trois voitures, deux motrices 500 encadrant une remorque mixte, composition qui n'évolue qu'à partir des années 1960. Le trafic de la ligne est donc important : le nombre total de voyageurs transportés représente environ les deux tiers de la fréquentation de la ligne 1, mais plus du double des lignes 10 et 11. En 2010, la ligne 13 est la cinquième ligne du réseau par sa fréquentation avec 126 millions de voyageurs annuels, chiffre qui se maintient par la suite autour de 130 millions. Dans le cadre du « plan des grands travaux contre le chômage en région parisienne », le prolongement de Porte de Saint-Ouen à Carrefour Pleyel est décidé par le régime de Vichy et les crédits octroyés dès le 20 novembre 1940. Cliquez-ici pour les arrivées en temps réel et horaires completsLe Tholonet autour de vous. Depuis dimanche midi, le trafic était perturbé sur la ligne 13, entre Châtillon Montrouge et Porte de Vanves. Elle est issue de la fusion entre l'ancienne ligne B du réseau Nord-Sud, devenue la ligne 13, et l'ancienne ligne 14 de la CMP, deux compagnies préexistant à la RATP. Cette extension améliore la desserte des communes d'Asnières-sur-Seine et de Gennevilliers et constitue à son nouveau terminus un pôle de correspondance avec la ligne 1 du tramway, prolongée à l'ouest depuis le 15 novembre 2012[29]. Ce projet est abandonné en 2012[139]. Les heures de service régulières sont: 06:40 - 20:25. Il n'est complètement déployé qu'en juillet 2017[45],[39]. Le dimanche 29 juillet 2007, un début d'incendie atteint une voiture entre les stations Varenne et Invalides (le train allait vers Gabriel Péri). La ligne 13 passe alors sous le tramway T3b (avec lequel il est en correspondance depuis décembre 2018[85]) puis la Petite Ceinture. Partagez ; Imprimez; Created with Sketch. Sur la ligne Marseille-Vintimille, les équipes du groupement Enorail (Eiffage Rail et ETF) s’attaquent à leur dernier chantier de l’année. Dans l'imaginaire commun parisien, la ligne 13 hérite souvent du titre officieux de « pire ligne de métro[85] ». L’Office des transports, ancêtre d'IDFM, décide d'ouvrir néanmoins le prolongement à Carrefour Pleyel, mais en l'accompagnant de l'abandon de la desserte aux heures de pointe de la branche Porte de Clichy, avec un service de substitution par autobus. L'information voyageurs est complété par les alertes (415 000 abonnés) de l'application RATP pour téléphones mobiles et un compte Twitter suivi en 2018 par 18 700 abonnés[39]. Plusieurs stations de la ligne possèdent une décoration culturelle thématique originale[97]. Les conducteurs assurent la marche des rames[121]. Ces travaux sont exécutés de novembre 1973 à novembre 1975 ; le premier caisson est mis en place le 19 août 1974[19]. Observatoire de la mobilité en Île-de-France (Omnil), Correspondance gratuite avec le reste du réseau. Le nouveau tronçon central entre les stations Champs-Élysées - Clemenceau et Invalides est ouvert le 9 novembre 1976, marquant la naissance de la nouvelle ligne 13 et la disparition de l'ancienne ligne 14. De plus, la ligne 1 a été automatisée de 2007 à 2012, sans contrainte notable sur l'exploitation, hormis des périodes de fermeture le dimanche matin. L'application de mobilité urbaine la plus populaire de Marseille. Le financement du fonctionnement de la ligne (entretien, matériel et charges de personnel) est assuré par la RATP. À la station La Fourche, les rames partent alternativement vers l'un ou l'autre des terminus septentrionaux, tandis que les trains provenant de chaque direction arrivent à un niveau différent. Le quai en direction de Châtillon - Montrouge est en effet encadré de deux voies, dont celle située le plus à l'ouest est une voie de raccordement à la boucle du terminus de l'ancienne ligne 14. Du côté Asnières, le viaduc comporte trois travées, de 25,5 mètres de portée. Ici se séparent les deux branches de la ligne, l'une vers le nord-ouest en direction d'Asnières - Gennevilliers, l'autre vers le nord-est en direction de Saint-Denis - Université. Cette situation a conduit, sous la pression des usagers, à la mise en place de plusieurs mesures visant à améliorer l'exploitation de la ligne, dont le pilotage automatique OURAGAN et l'installation de façades de quai. Le prolongement au sud sur 2,7 kilomètres jusqu'à Châtillon - Montrouge sur les communes de Malakoff, Châtillon et Montrouge est ouvert le même jour. Les trains affichent en 2006 un taux d'occupation moyen de 116 %[35]. Cependant, dès l'hiver suivant, le déséquilibre du trafic entre les deux branches atteint 70 % aux heures de pointe. La ligne 13 dessert deux gares parisiennes : la gare Saint-Lazare qui est le principal point de départ des trains pour la Normandie et le nord-ouest de l'Île-de-France, ainsi que la gare Montparnasse qui dessert l'Ouest et une partie du Sud-Ouest de la France. Sur ce quai se trouvent les reproductions du Penseur et de l’Honoré de Balzac, œuvres majeures de Rodin, afin de présenter le musée Rodin situé à proximité[105]. Ouvert en 2014, il permet de relier Châtillon-Montrouge à Vélizy et Viroflay[134]. Découvrez pourquoi plus de 865 millions d'utilisateurs font confiance à Moovit en tant que meilleure application de transport en commun. Vers 1965, la décision est prise, à la suite de l'abandon du projet de RER nord-sud devant relier la gare Saint-Lazare à la gare Montparnasse[17]. Les travaux reprennent — au ralenti — à la Libération puis reprennent leur marche normale avec le rétablissement progressif des approvisionnements. Liège est construite avec des quais décalés à cause de l'étroitesse de la rue d'Amsterdam sous laquelle elle se situe. STIF - Comité de ligne Métro 13 - Compte-rendu de la réunion du 15 décembre 2009, Plaine Commune - Plaine Saint-Denis : un projet urbain ambitieux, Communiqué de presse du STIF, « Étude de désaturation de la ligne 13 », Communiqué de presse de la RATP - « Ligne 13 le prolongement », « C'est la tour de contrôle de la ligne 13 » dans, Communiqué de presse de la RATP - Ligne 13, priorité de la RATP, Façades de quai ligne 13 du métro, début des travaux à la station Miromesnil, Ville de Clichy - Clichy se mobilise pour la ligne 13, « Une grande fresque en mémoire de Guy Môquet », Carte détaillée du Métropolitain de Paris, Site officiel de la RATP - « Horaires de la ligne 13 », Le financement des transports publics franciliens, Statistiques 2005 du STIF, les transports en commun en chiffres, page 16, Présentation de la RATP au comité de la ligne 13 - document du 7 mars 2011, Trafic annuel entrant par station du réseau ferré 2014, Présentation de la RATP au comité de la ligne 13 du métro, Extension de la ligne en direction Asnières-Gennevilliers le Luth, Présentation du projet de prolongement dans les Hauts-de-Seine. Le tracé se poursuit par deux tunnels à voie unique de 600 mètres de long, reliant l'ancienne boucle terminale de Porte de Clichy au prolongement. La restructuration de la ligne 13, qui relie d'importants pôles de correspondance, provoque une hausse brutale du trafic : de 45,7 millions de voyageurs en 1975 sur les lignes 13 et 14, il atteint 75 millions de voyageurs en 1979, soit une augmentation de 64 %. Les travaux, considérables, entraînent des mises en service échelonnées : le prolongement de Saint-Lazare à Miromesnil est ouvert au public le 27 juin 1973 ; puis jusqu'à Champs-Élysées - Clemenceau le 18 février 1975. Le 28 décembre 1901, la Société du chemin de fer électrique souterrain Nord-Sud de Paris, dite Compagnie du Nord-Sud, obtient de la Ville de Paris la concession d'une ligne de métropolitain nord-sud concurrente de celle concédée à la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (CMP)[3]. Bien que fortement souhaitée par les élus franciliens, cette automatisation est toutefois critiquée, notamment par la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT) qui estime qu'outre une meilleure régulation à la station La Fourche, le faible gain de temps attendu sur les fréquences ne justifie de coûteux travaux contraignant sur l'exploitation et les conditions de transport. Doublement des forces de sécurité déployées aux frontières, annonce Macron. Le nouvel agencement permet aussi aux rames de gagner 5 % de capacité[34]. La ligne replonge en tunnel après la Seine et ne comporte qu'une station intermédiaire à Clichy[24], la nécessité d'établir une trémie en forte rampe avant le franchissement de la Seine ayant condamné le projet d'une seconde station sur la commune[25]. En 1948, l'infrastructure est réalisée puis la station équipée au début de 1950[11]. Le prolongement est finalement abandonné dans les années 1990 au profit du tramway T6. www.prolongerligne14-mairie-saint-ouen.fr, La rampe la plus forte du réseau parisien se situe sur la, Pour alléger le tableau, seules les correspondances avec les, d'après une affiche placée à l'intérieur des voitures de la ligne, "AnsaldoBreda joue son avenir à Cannes sur un contrat avec la RATP", Les Echos, 10 août 2010, « Des services en roulement sur une plage horaire (matin ou après-midi ou nuit) pendant les horaires d’ouverture du métro au public ». Les essais techniques à vide sans voyageurs - ou marches à blanc - se déroulent sur le prolongement du 7 au 13 juin 2008, avant l'inauguration du tronçon le 14 juin 2008. Aperçu des horaires de ligne 13 de pour la semaine à venir: Démarre son service à 06:40 et termine à 20:25. Dès l'extension de la ligne 13 à Carrefour Pleyel, en 1952, l'exploitation en fourche de la ligne apparaît comme problématique en raison du déséquilibre de charge entre les deux branches. Le 19 juin 1905, la ligne B, reliant la porte de Saint-Ouen à la gare Saint-Lazare, est ainsi déclarée d'utilité publique, pour une longueur de 2,868 kilomètres. Le projet Grand Paris Express faisant du pôle de Pleyel une de ses principales stations de correspondance, le terminus est repoussé par un nouveau prolongement de la ligne 14 exécuté sous la responsabilité de la Société du Grand Paris vers Saint-Denis Pleyel qui doit être en relation avec les lignes 15, 16 et 17[70] ainsi que le RER D par le franchissement Pleyel[71]. On commence ainsi à partir de 2005 à observer une saturation chronique. Écoutez. Elles sont chaudes, inodores et régulatrices de température. En effet, à l'époque de sa construction, on ne savait pas construire de stations sous les immeubles. En 2007, le retard du système de contrôle et de commande des trains dit Ouragan a amené la RATP à proposer au STIF la mise en place d'assistants de régulation (parfois surnommés « pousseurs ») chargés de fluidifier les entrées et sorties des voyageurs dans les stations les plus chargées que sont Saint-Lazare et Place de Clichy[40],[41]. Moovit, une société d'Intel, est le leader mondial des solutions de mobilité en tant que service (Maas) et le créateur de l'application de mobilité urbaine #1. Une station de la ligne est particulièrement atypique en raison de sa situation à la base de deux embranchements : La Fourche est construite sur deux niveaux pour permettre la séparation et l'union des deux branches en direction du nord. Le matériel MF 19 sera en revanche prévu dès l'origine avec des loges de conduite escamotables, permettant de les faire basculer en conduite automatique ultérieurement[146]. Les travaux se déroulent en trois phases successives. Elle se poursuit en direction du nord-ouest, puis du nord, sous la rue des Bas puis le boulevard Pierre-de-Coubertin, desservant les deux stations les plus récentes, Les Agnettes et le terminus de la branche, Les Courtilles. En juin 1952, la livraison de quatre rames articulées, soit huit éléments, permet enfin d'envisager l'ouverture jusqu'à Pleyel : le 20 juin 1952, l'extension est officiellement inaugurée, le 27, les trains réalisent leur marche à blanc (circulation sans voyageurs) et le 30 juin, l'extension à Carrefour Pleyel, à Saint-Denis, est ouverte au public. Un ticket t+ permet un trajet simple quelle que soit la distance, avec une ou plusieurs correspondances possibles avec les autres lignes de métro ainsi que le RER, mais uniquement dans Paris intra-muros pour ce dernier. Depuis octobre 2017, la ligne peut être coupée au niveau de la station Porte de Saint-Ouen et continuer à fonctionner en deux sections indépendantes, soit en limitant les circulations venant du tronçon central à Porte de Saint-Ouen si le blocage est situé au nord de cette station, soit en maintenant une circulation en boucle entre Porte de Saint-Ouen et Saint-Denis - Université dite « service provisoire de Saint-Ouen »[39],[45]. Le nouveau terminus est nommé Gabriel Péri. Download or print a PDF-version of the map showing all the stations on line 13. Il se peut que ces informations soient de nature spéculative et que leur teneur change considérablement alors que les événements approchent. Cette polémique provoque l'arrêt des travaux pendant plus d'un an. En 2008, dans le cadre de l'enquête publique relative au T6 et des élections municipales à Châtillon, la liste Châtillon Écologie Solidaire propose l'extension de la ligne 13 jusqu'à la limite de Châtillon et Bagneux, parallèlement aux voies de la SNCF. Le doublement de la ligne 1 profitera aussi à la ligne 2. Le prolongement de cette ligne de métro à partir de la Gare Saint-Lazare et jusqu'à Saint-Ouen, au nord de Paris, est mis en service lundi. Ce fonctionnement impose la reconstruction des accès à Place de Clichy et surtout à Saint-Lazare, afin de séparer les flux de voyageurs des deux branches et les contenir en amont avant de les admettre sur le quai de départ pour ne pas le saturer. Les pantoufles Tasdorf sont ultra confortables et finement ajustées. Après avoir desservi Brochant, la ligne atteint l'ancien terminus Porte de Clichy. Cette dernière est alors la seule non voûtée de la ligne, son plafond étant soutenu par des poutres transversales de béton[5]. Le 6 juin 2013, lors de la présentation du contrat de développement territorial « Boucle Nord des Hauts-de-Seine », le projet du prolongement de la ligne 13 est envisagé jusqu'à Argenteuil et devrait être étudié en 2016[140]. Les installations terminales se situent le long des voies du TGV Atlantique et comprennent trois voies à quai se prolongeant par trois longs tiroirs de manœuvre en arrière-gare dont un équipé d'un trottoir, donnant accès à un atelier terminal. En 1983, dans son ouvrage Notre Métro, l'historien Jean Robert note déjà ː « Un tel déséquilibre de trafic entre les branches ne peut conduire qu'au « débranchement » de la ligne [...] il faudra sans doute un jour [la] dédoubler [...] à partir de La Fourche pour envoyer l'une des branches des branches vers la Trinité et la Chaussée d'Antin »[56]. L'Occupation met fin à ces projets de prolongements, qui sont abandonnés par une décision ministérielle du 18 novembre 1940. L'extension au nord de Pleyel à Saint-Denis - Basilique sur 2,4 kilomètres est ouverte le 21 mai 1976. Ils arguaient enfin de pollutions possibles du sous-sol du site de maintenance et de remisage[61]. En 1976, ce matériel articulé laisse place aux rames MF 67 de la ligne 14 lors de la fusion des deux lignes. Déjà espéré en 1998[142], le prolongement de la ligne jusqu'à Stains-La Cerisaie, gare de la ligne T11 Express, était encore inscrit à la phase 2 (horizon 2013-2020) du projet de Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF), adopté par délibération du Conseil régional d'Île-de-France le 25 septembre 2008[143]. Ce renouvellement pourrait être couplé à une automatisation de la ligne[120]. Sur chaque branche, les intervalles moyens en journée fluctuent de deux à six minutes sur la branche Asnières et cinq à six minutes sur la branche Saint-Denis, six à dix minutes en soirée, six minutes le samedi et six à huit minutes le dimanche[112]. Mais, également faute de crédits, elles sont encore en construction alors que l'infrastructure est en place. Toutefois des travaux équivalents ont déjà eu lieu durant les années 1960 sur les lignes 1 et 4 sans interruption de trafic conséquente, avec allongement des stations de 75 à 90 mètres et adaptation au roulement sur pneumatiques. Fabriquées en laine vierge doublement laminée, elles présentent de nombreux avantages. Ce prolongement est déclaré d'utilité publique le 27 décembre 1942[10]. Mais ce projet de SDRIF n'a jamais été rendu exécutoire. 6/83 III / doss Ier d’enquête parcellaIre - notIce doublement de la capacIté de la lIgne a du métro 3 . The appeal 13 OHIM claims that the Court should set aside the contested judgment and order Wrigley to pay the costs. Prêt à partir? De février 1952 à juin 1953, les rames Sprague de la ligne B puis de la ligne 13 sont remplacées par le matériel articulé, plus moderne et performant[115].